Moderniser le marché des jeux d’argent tout en maintenant les contrôles : oui à la loi sur les jeux d’argent

 Les jeux d’argent sont un divertissement répandu. Mais ils comportent aussi des dangers : manipulation de compétitions sportives, escroquerie, dépendance au jeu. Aussi est-il important que la Suisse continue de réglementer et de contrôler le marché des jeux d’argent à l’ère d’internet également. C’est la garantie qu’offre la nouvelle loi fédérale sur les jeux d’argent. Elle protège les consommateurs des offres qui ne sont soumises à aucun contrôle car non autorisées et veille à ce que les exploitants des jeux autorisés ne conservent pas intégralement leurs bénéfices mais contribuent financièrement à l’AVS/AI, au sport, à la culture et à des buts sociaux. Le Conseil fédéral, le Parlement et les cantons recommandent dès lors de voter oui à la loi sur les jeux d’argent le 10 juin prochain.

En savoir plus...

Oui à la loi sur les jeux d’argent, non au référendum

Berne, le 31.01.2018. Cinq ans après avoir dit oui à l'article constitutionnel relatif aux jeux d’argent, le peuple suisse devra se prononcer sur la loi d’application de cet article le 10 juin 2018. Le peuple se prononcera notamment sur des limitations dont l’objectif est de protéger contre les exploitants illégaux de jeux d'argent opérant à partir de sites offshore tels que Malte, Gibraltar ou Aurigny. Contrairement aux sociétés de loterie et aux maisons de jeu suisses, ces opérateurs ne respectent pas les obligations en matière de protection sociale prévues par la loi sur les jeux d’argent et ne contribuent pas à des projets d’utilité publique dans le domaine de la culture, du sport, de la protection de l’environnement et de l’action sociale ou à l’AVS.

En savoir plus...